Le dispositif « Été culturel », au service du soutien à l’emploi des jeunes artistes diplômés

La seconde édition de l’« Été culturel » réaffirme son soutien aux jeunes artistes et souhaite offrir aux tout jeunes diplômés l’opportunité de partager leur travail et de se lancer dans la vie artistique, au sortir de cette période de crise sanitaire. Ainsi, cette année encore, l’été culturel accueille, sur l’ensemble du territoire, de projets qui intégreront au mieux les jeunes artistes et leur permettront de partir à la rencontre des publics de tout horizon, et notamment ceux des territoires prioritaires.

Grâce au concours des Directions régionales des affaires culturelles, des collectivités territoriales ou encore des associations nationales, ces artistes prendront pleinement part à la reprise de la vie artistique et à la valorisation de l’offre culturelle, et travailleront durant l’été, à la création d’œuvres et de rencontres, en résidence individuelle ou collective.

Comédiens, musiciens, chanteurs, peintres, poètes, auteurs… Différents secteurs de la création seront couverts à travers la France. Et au-delà du travail de création, l’« Été culturel » représente aussi, pour les jeunes pousses artistiques, une manière de poser les premières pierres de leur vie professionnelle, et d’ouvrir sinon d’élargir leur champ des possibles.

 

Quatre questions à Sofie Garcia, chanteuse lyrique, jeune diplômée de l’École supérieure de musique Bourgogne-Franche-Comté (ESM) et artiste de l’’ « Été culturel »

Comment s’est déroulée votre formation au sein de l’ESM ?

En tant que chanteuse, la majorité de mes cours à l’ESM ont été maintenus malgré la pandémie. J’ai donc eu la chance de ne pas être à l’arrêt et de pourvoir poursuivre mon activité et ma formation et j’en suis très heureuse. Les intervenants, les cours, les masters class, tout a pu se poursuivre même si cela était parfois complexe en raison de la situation sanitaire. En ce sens, je me sens très privilégiée.

 

Comment avez-vous vécu cette période inédite ? A-t-elle été l’occasion de vous ouvrir des perspectives nouvelles sur le plan artistique ?

Comme j’ai eu la chance de pouvoir poursuivre ma formation et de continuer à travailler sur des projets en cours, j’ai pleinement mis à profit cette période et en effet, cela m’a donné des perspectives nouvelles dans le cadre de ma démarche artistique. J’ai par exemple eu l’opportunité d’enseigner durant la pandémie, ce qui m’a amenée notamment à veiller à la motivation de mes élèves, pour qu’ils ne perdent pas le rythme entre deux confinements. J’ai aussi pu poursuivre un travail de carte blanche avec le théâtre d’Auxerre, projet d’école initié avant la crise avec d’autres camarades, et qui a pris une tout autre dimension pendant le premier confinement, pour devenir un spectacle à part entière.

 

En tant que jeune diplômée, comment envisagez-vous la suite ? Avez-vous des projets en cours de construction ?

La crise sanitaire m’a fait changer de perspective et j’ai choisi de poursuivre mes études en Suisse et de suivre un master de chant et de pédagogie, cela me permet de me projeter d’une autre façon. En parallèle, je travaille à l’écriture de spectacles et de nombreux projets fleurissent avec l’Ensemble Les Vagabondes dont je fais partie. Pour les années à venir, mon objectif est de valoriser mon travail, de conserver un pied dans le monde professionnel tout en me formant en parallèle.

 

Comment êtes-vous engagée dans l’« Été culturel » ?

L’année dernière, l’Ensemble Les Voix Animées, pour lequel je chante, était engagé dans l’« Été culturel » et m’a proposée de m’intégrer à la démarche. J’ai donc eu l’occasion de réaliser un travail de médiation culturelle, en région PACA. Cette année, j’ai répondu à un appel à projet pour l’« Été culturel » à Dijon, et j’ai soumis deux actions de médiation. Une première action de médiation autour du travail de la voix pour les très jeunes publics, qui permet de travailler l’instrument voix, d’apprendre à chanter ensemble ou encore de découvrir sa conscience rythmique. La deuxième action de médiation est à destination des adultes, avec un travail autour de l’exploration vocale et des débuts de la polyphonie.

 

Programme

Il se passe forcément quelque chose près de chez vous cet été !

CMBV @Pascal le Mée

2e édition de l’Été culturel

2e édition placée sous le signe de la solidarité

Actualités

Tous les articles sur les initiatives